http://www.noulacoop.com/imaj/tit.png

HAÏTI - Les enjeux cachés de la tragédie : domination versus autodétermination

Victor H. Ramos

lundi 1er mars 2010, mis en ligne par Dial

Au-delà de la catastrophe que représente le tremblement de terre du 12 janvier, il importait de se pencher plus longuement sur les raisons du désastre. C’est à cette analyse que s’attèle l’anthropologue Victor H. Ramos, paraguayen résident actuellement à Québec, dans ce texte dense et éclairant qui prolonge, par certains côtés, la mise en perspective historique proposée dans le numéro de DIAL d’avril 2008 [1]


Le moment est venu pour que les gouvernements qui participent à la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), les Nations unies et en particulier les États-Unis, le Canada et la France, revoient de fond en comble les politiques erronées qu’ils ont appliquées en Haïti. » […] « La société haïtienne, ses organisations, ses mouvements sociaux et ses représentants au sein de l’État, doivent être les protagonistes de l’effort international de reconstruction de leur pays. Ils doivent être les premiers à être écoutés et entendus, et doivent conserver la maîtrise finale et souveraine des décisions prises sur leur destinée. » [3]

TÉLÉCHARGER L’ARTICLE DE VICTOR H. RAMOS

Publié il y a 3 ans et 11 mois à 23:41.


Commentez